LE RAID SUR OSTENDE - 23 AVRIL 1918

LES RAIDS D’AVRIL ET MAI 1918 POUR BLOQUER LE PORT D’OSTENDE

Simultanément avec Zeebrugge, un raid se déroule sur le port d’Ostende les 22 et 23 avril aux alentours de minuit. Les deux navires qui auraient dû bloquer le port, le Brilliant et le Sirius, n’ayant pas trouvé leur but se sont donc sabordés sur place.

Pourquoi ? La Marine impériale informée d’une éventuelle attaque a déplacé la bouée de la “binnenstroombank” dans le port d’Ostende. Du fait d’une visibilité limitée due à un rideau de fumée, les deux navires ratent l’entrée du port de près de 2200 mètres. Ils se s’échouent et les commandants des deux navires les sabordent pour s’assurer que les deux navires ne tombent pas aux mains de l’ennemi.

"100 ans du RAID du HMS VINDICTIVE"

Thema 2018

LE RAID SUR OSTENDE - 10 MAI 1918

DEUXIÈME TENTATIVE

Le vice-amiral Roger Keyes juge nécessaire de faire une autre tentative sur Ostende. Le temps presse. Le nouveau raid doit impérativement se dérouler dans les 4 jours après le raid à Zeebrugge et Oostende pour profiter des mêmes avantages de coefficient de marée et de phase de lune. Le HMS Vindictive est chargé à Douvres de 200 tonnes de ciment. En raison du mauvais temps des 27 et 28 avril, le raid est reporté. Pour sécuriser leur action, un second ancien croiseur, le HMS Sappho est déployé et également chargé de ciment.

L’OPÉRATION DÉBUTE LE 9 MAI

Le 9 mai dans la soirée, le « Vindictive » et le « Sappho » naviguent vers Dunkerque, sous les ordres du Commodore Lynes qui conduit et coordonne le raid. Suite à une explosion dans la salle des machines du « Sappho » celui-ci a dû ancrer devant Dunkerque et le Vindicative fait route, seul, vers Oostende.
A 01h43 précisément, les unités navales et aériennes britanniques entrent en action. Le feu est ouvert sur les positions ennemies, doublé d’un bombardement de l’armée de l’air. Au même moment, le brouillard s’est levé, posant ainsi de sérieux problèmes aux unités engagées : plus de contacts visuels et à l’époque pas de matériel de communication.

HMS “VINDICTIVE” ARRIVE À LA HAUTEUR DU PORT D’OSTENDE

Cette fois, les Britanniques ont placé leur propre bouée de phosphate calcique devant le port d’Ostende pour diriger le « Vindictive » et ne pas rater l’entrée une seconde fois.

À 2 heures, le navire entre dans le port à travers une nappe de brouillard. L’un des navires à faible tirant d’eau, qui se trouve déjà sur place, tire une fusée éclairante équivalente à un million de bougies, ce qui permet au Vindictive d’orienter sa course. Mais ce qui dirige aussi plus précisément les tirs de l’ennemi. À la pointe des deux estacades, les troupes impériales ont des nids de mitrailleuses qui tirent sur le Vindictive sans discontinuer. Le navire est finalement touché à l’hélice qui se bloque, ce qui rend le navire ingouvernable. Pris entre des tirs croisés, très nourris, le Vindictive est devenu une proie.

LE “VINDICTIVE” EST ABANDONNÉ ET COULÉ

La communication entre la passerelle et les canons est interrompue. Le commandant, Commander Godsal (ancien commandant du navire « HMS Brilliant ») se tient à l’extérieur de la passerelle pour donner ses ordres et tourner le navire. Il est tué par un obus de mortier (son corps n’a jamais été retrouvé). Lt Crutchley reprend immédiatement le commandement et ordonne l’abandon du navire, finalement échoué à hauteur de l’estacade orientale. Les bateaux à moteur qui se trouvent également dans le port reviennent sur leurs pas, sous le feu de l’ennemi, pour sauver leurs camarades. Plusieurs membres d’équipage sont grièvement blessés.

LE SAUVETAGE DE L’ÉQUIPAGE

Le HMS « Warwick » parvient à hauteur de de l’estacade occidentale pour récupérer l’équipage du ML254 qui prend l’eau. Suite à ses appels au secours, les navires qui ont participé au raid font demi-tour et récupèrent les survivants. Il est alors temps de quitter la zone. La marée descend et à marée basse les problèmes seraient encore plus importants.

A 04h00 le HMS Warwick veut se diriger vers la Manche mais heurte une mine allemande. L’ensemble du pont arrière est détruit. Le « HMS Velux » et le « HMS Whirlwind » remorquent le « HMS Warwick » vers Douvres à travers les dangereux bancs de sables et les champs de mines allemands.

VICTIMES BRITANNIQUES

Au total, 2 officiers et 6 membres d’équipage ont été tués. 5 officiers et 25 membres d’équipage ont été blessés et 9 personnes ont été portées disparues.

Rendez vous est donc pris l’année prochaine pour Ostende à l’Ancre du jeudi 23 mai au dimanche 26 mai 2019, avec comme thème : « La perle d’Ostende, le trois-mâts Mercator »

Ostende à l’Ancre est accessible à tout le monde et gracieusement offert par les Ostendais.

Ostende à l’Ancre est une organisation de bénévoles soutenu par Toerisme Oostende