news

Mardi, 14 Novembre, 2017 - 18:58

Ostende à l’Ancre honore les héros d’antan
Chaque année, le festival choisit de mettre un thème à l'honneur. Pour la 19e édition, ce sera le 100e anniversaire du Raid du Vindictive sur Ostende. Une cérémonie commémorative qui aura lieu le10 mai 2018 à l’endroit où la proue du navire a été placée sera l'un des faits saillants, exactement cent ans après le Raid , avec la présence de S.M. le Roi ainsi que de nombreuses personnalités belges et étrangères, de nombreux descendants de l'équipage seront également présents . De plus, le même jour au cimetière d'Ostende, la tombe inconnue d'un des marins tué lors du raid recevra enfin un nom. Après une recherche intensive, la tombe inconnue portera du sous-officier machiniste Charles McDonald. Après 100 ans, l'histoire n'e s’arrête pas. De même, des photos uniques sera exposées sur le Raid du HMS Vindictive et la vie à Ostende durant la Première Guerre mondiale. Cela se produira d'une part dans les Galeries Vénitiennes ( Venitiaanse Gaanderijen) où le département culturel de la Ville exposera un ensemble exceptionnel de photographies et d’autre part sur le site d'Ostende à l’Ancre. L'ensemble des cérémonies se terminera le dimanche matin après le hissage des drapeaux nationaux des alliés de l’époque.
NDLR : La proue restaurée du HMS Vindictive a reçu une place de choix à la rive Est à Oostende en Mai 2013. Avec ce navire, les Britanniques ont tentés de bloquer le port d'Ostende le 9 mai 1918 afin d'empêcher l'accès aux sous-marins allemands. Près de l'endroit où le navire a été délibérément sabordé, le monument commémoratif est maintenant un témoin silencieux de la «Grande Guerre».
Le raid sur Ostende le 23 Avril 1918
Le raid pour bloquer le port d’Ostende

Simultanément avec le raid sur Zeebrugge, un raid a été effectué sur le port d'Ostende les 22 et 23 avril aux alentours de minuit. Les deux navires qui auraient dû bloquer le port, le Brilliant et le Sirius n'ont pas trouvé leur but. Ils se sont donc sabordés sur place. La raison était simple. La Marine impériale était au courant d'une éventuelle attaque et a déplacé la bouée de la “binnenstroombank” dans le port d'Ostende. En raison de la visibilité limitée causée par un rideau de fumée, les deux navires ont raté l'entrée du port de près de 2200 mètres. Ils se sont échoués et les commandants des deux navire furent obligés de les saborder pour s'assurer que les deux navires ne tombent pas aux mains de l'ennemi.
Raid du HMS Vindictive sur Ostende le 10 mai 1918
Deuxième tentative
Le vice-amiral Roger Keyes a jugé nécessaire de faire une autre tentative sur Ostende. Le temps pressait pour cela. Cela devait impérativement se passer dans les 4 jours après le raid à Zeebrugge et Oostende pour profiter des mêmes avantages de coefficient de marée et de phase de lune. Le HMS Vindictive a été chargé à Douvres de 200 tonnes de ciment. En raison du mauvais temps des 27 et 28 avril, le raid a été reporté. Pour être sûr de leur action, un second ancien croiseur, le HMS Sappho a été déployé et également chargé de ciment.
L’opération débute le 9 mai
Le 9 mai dans la soirée, le "Vindictive" et le "Sappho" font route vers Dunkerque, sous les ordres du Commodore Lynes qui conduit et coordonne le raid. Suite à une explosion dans la salle des machines du "Sappho" celui-ci a dû ancrer devant Dunkerque et le Vindictive a fait route seul vers Oostende.
A 01h43 précisément, les unités navales et aériennes britanniques sont entrées en action. Le feu a été ouvert sur les positions ennemies et l'armée de l'air a débuter un bombardement. Néanmoins, en même temps, un brouillard s’est levé, ce qui a causé des problèmes pour les unités engagées. Ils n’avaient plus aucun contacts visuel et à l'époque il n'y avait pas de matériel de communication.
HMS “Vindictive” arrive à la hauteur du port d’Ostende
Cette fois, les Britanniques avaient placé leur propre bouée de phosphate calcique devant le port d'Ostende pour diriger le "Vindictive" et surtout pour ne pas rater l’entrée une seconde fois. À 2 heures, le navire entre dans le port à travers une nappe de brouillard. L'un des navires à faible tirant d’eau qui se trouvait déja dans le port a tiré une fusée éclairante de l’équivalant d’un million de bougies. Cela a permis au Vindictive à d’orienter sa course, mais cela a aussi permis à l’ennemi de diriger ses tirs de façon plus précise. À la pointe des deux estacades, les troupes impériales avaient des nids de mitrailleuses qui tiraient sur le Vindictive sans discontinuer. Le navire a finalement été touché à l’hélice qui s’est bloquée. En conséquence, le navire était devenu ingouvernable. L'artillerie ennemie réagissait aussi violemment. Avec ce feu nourri, le Vindictive est devenu une plus grande proie.
Le “Vindictive” est abandonné et coulé
La communication entre la passerelle et les canons a été interrompue. Le commandant , Commander Godsal (ancien commandant du navire "HMS Brilliant") se tenait à l'extérieur de la passerelle pour donner ses ordres et tourner le navire. Il a été tué par un obus de mortier (son corps n'a jamais été retrouvé). Lt Crutchley à immédiatement repris le commandement. Le navire s’est finalement échoué à hauteur de l’estacade orientale et à gîter de 25 degrés. Il a ordonné l’abandon du navire, et les bateaux à moteur qui se trouvaient également dans le port sont revenus sur leurs pas et sous le feu de l'ennemi pour sauver leurs camarades. Plusieurs membres d'équipage ont été gravement blessés.
Le sauvetage de l’équipage
Le HMS "Warwick" est venu à la hauteur de de l’estacade occidentale pour récupérer l’équipage du ML254 qui faisait eau. Le navire avait envoyé un SOS et les navires qui avaient participés au raid ont fait demi-tour et récupérés les survivants.
Lorsque tous les survivants furent récupérés, il était temps de quitter la zone parce que la marée descendait et à marée basse ils auraient eu encore plus de problèmes. Lorsque à 04h00 le HMS Warwick voulu se diriger vers la Manche, il heurta une mine allemande. L'ensemble du pont arrière a été détruit et le "HMS Velux" et le "HMS Whirlwind" ont remorqués le "HMS Warwick" vers Douvres à travers les dangereux bancs de sables et les champs de mines allemands.
Victimes Britanniques
Au total, 2 officiers et 6 membres d'équipage ont été tués. 5 officiers et 25 membres d'équipage ont été blessés et 9 personnes ont été portées disparues.
Distinctions honorifiques
Pour leurs faits d’armes exceptionnels, les 3 officiers suivants ont reçu la Victoria Cross, la plus haute décoration en Grande-Bretagne, normalement attribuée à titre posthume. :
Lieut-Cdr Geoffrey Heneage Drummond, RNVR
Lieut-Cdr Roland Bourke, DSO, RNVR
Lieutenant Alexander Charles Crutchley, DSC, RN
En plus de cette distinction, plusieurs autres récompenses ont été attribuées aux membres d'équipage et le Raid a été considéré comme une victoire pour les Britanniques!
Finalement, quelques mois plus tard, le 11 novembre, la Première Guerre mondiale s'est terminée, l'une des plus horribles de l'histoire de l'humanité!

Lundi, 13 Novembre, 2017 - 19:18

Reinier a pensé un bateau, "le NOTENDOP", a conçu un orgue d'église miniature et l'a fait construire par Henk Smit. Puis il a fait tous des arrangements des plus classiques de «une à deux minutes» (avec orgue / trompette et surprises) qui sonnent bien dans le décor du bord de l'eau.Les 25 dernières années, il les a passées à jouer pour les gens rassemblés sur les ponts d'Amsterdam, d'Utrecht, de Leiden, de Delft, de Gouda, d'Enkhuizen, d'Alkmaar, de Venise, d'Oudewater, de Bruges, de Hoorn et bien d'autres villes. Lors de ces concerts sur l’'eau, il essaie de jouer aussi personnellement que possible, et le concert sur l’eau se développe généralement en un “happening” impliquant tout et tout le monde. Cette prestation typiquement hollandaise dure vingt minutes.
http://reiniersijpkens.nl/index.php?pagina=notedop

Lundi, 6 Novembre, 2017 - 20:01

Une perle rare vient à Ostende à l’Ancre 2018.
Le smack de pêche Excelsior fût construit en 1921 en tant que chalutier de pêche à voile. En1935, il a été transformé en Norvège pour être utilisé comme «motor cruiser». John Wylson l'a ramené à Lowestoft en 1971/72 et a passé de nombreuses années à le restaurer à des spécifications proches de l’authentique, avec l'ajout de certaines commodités modernes et des couchettes. Il est maintenant utilisé comme navire de formation à la voile pour les jeunes ainsi que pour le «chartering» pour adultes.

 

Mercredi, 25 Octobre, 2017 - 18:08

L'Atyla sera présent pour la première fois à Ostende à l'Ancre 2018. Bienvenue à nos amis espagnols
L'Atyla mesure 31 mètres de long, 7 mètres de large et a un tirant d'eau de 3 mètres. Le navire a beaucoup d'espace au-dessus et à l'intérieur et avec sa zone de voilure de 400 m², il est assez puissant pour naviguer vers Ostende à l'Ancre uniquement sous voile. Le navire a été construit entièrement en bois provenant des forêts espagnoles et a une apparence attrayante. Fabriqué à la main par le père du capitaine entre 1980 et 1984, il est l'un des seuls grands voiliers en bois! Avec ses lignes remarquables et sa couleur rouge foncé, il ressemble plus à un vieux bateau de pirate du 19ème siècle. Le navire amarrera au quai des pêcheurs et sera ouvert au public à marée haute.

Mardi, 17 Octobre, 2017 - 17:05

Le bateau de Saint-Nicolas sera à Ostende à l’ancre 2018
Le vapeur Hydrograaf était jusqu’en 1962 un bateau de mesures hydrographique de la Marine Royale Néerlandais, qui effectuait des mesures des fonds marins. Grâce à un état de service particulièrement long il est resté en l’état authentique et est maintenant un bateau salon populaire.
Construction: le bateau a été construit en 1909-1910 par la Société pour la Construction de Navires et Outils Fijenoord à Rotterdam. Le navire a été mis sur quille le 11 octobre 1909 et lancé le 26 janvier 1910. Comme il était d’usage à l’époque , c’était un vapeur avec deux machines à vapeur alimentée au charbon. Il n’avait qu’un tirant d’eau de 1.80 mètre , ce qui lui permettait d’opérer dans les eaux côtières peu profondes du sud-ouest des Pays-Bas, du Zuiderzee et de la Waddenzee. Le 4 mai 2010 la Marine a mis l’Hydrograaf en service. La plupart du temps le bateau était opérationnel d’avril à octobre en tant que bateau de mesures dans une région spécifique. En dehors de cette saison il n’était pas possible, à cause des conditions météos, de pratiquer des mesures. Avant chaque saison le navire était officiellement commissionné/ décommissionné. Le bateau hivernait généralement à Hellevoetsluis ou à Willemsoord, Den Helder.Le bateau n’arborait pas les couleurs grises de la marine, mais avait une coque noire et des superstructures jaunes. En 1921 le bateau a reçu un renfort du Eilerts de Haan construit au même chantier. L’Hydrograaf a été utilisé à plusieurs reprises comme yacht royal durant les visites de la reine Wilhelmina, du prince Hendrik et de la princesse Juliana à divers endroits dans le sud de la Hollande et dans les eaux Zeelandaises. A l’arrière du bateau une cabine a été aménagée à cet effet. Durant la visite royale à la Zeelande en 1921 la famille royale a passé la nuit du 15 au 16 septembre à bord, alors qu’il était au port de Flessingue. Le 31 mars et le 1er avril 1922 l’Hydrograaf a transporté la reine Wilhelmina et la princesse Juliana de Vlaardingen à Den Briel (Brielle) pour les festivités du 350ème anniversaire de la reconquête de Den Briel par les Gueux des Mers. Lors de la visite royale à la Zeelande du 5 au 8 août 1924l’Hydrograaf a assuré les transferts Stavenisse-Zierikzee, Zierikzee-Middelburg (5 août), Veere-Kamperland, Kortgene-Wolphaartsdijk (7 août) et Hansweert-Walsoorden, Terneuzen-Breskens et Breskens-Vlissingen (8 août). Entretemps le prince héritier Willem Alexander et beaucoup d’autres personnalités ont navigué avec l’Hydrograaf.En mai 1940 le bateau est passé de Vlissingen en Angleterre. Durant la seconde guerre mondiale il a servi de bateau dortoir pour le service de dragage de mines. Le 25 septembre 1943 le bateau est arrivé à Harwich pour être utilisé comme navire dépôt. Après la reconquête de Zeeuws-Vlaanderen le bateau fut mis à la disposition du Commandant de la Zeelande. Il a immédiatement repris du service comme bateau mesureur afin de mettre en carte l’important accès au port d’Anvers. Après la guerre le bateau à repris son travail au profit du Service Hydrographique. Il a été retiré du service actif de la Marine Royale Néerlandaise le 16 octobre 1962 et remplacé par le navire mesureur moderne Zeefakkel. Il était le dernier vapeur alimenté au charbon de la Marine Royale Néerlandaise.
Crédit photo Adriaan Huys