Thème

VINGT ANCRES COMME MEDAILLES D’HONNEUR

20 ans pour Ostende à l’Ancre.

L’enthousiasme et l’engagement de l’organisation, des bénévoles et des participants sont si grands depuis le début du Festival du Patrimoine Maritime en Mer du Nord, en 2000, qu’il dépasse toutes les attentes !

D’un point unique, mais clairement visible sur les quais, l’Armada s’est arrimée même dans les coins les plus éloignés. La fête de la mer se développe d’année en année.

A chaque fois que quelqu’un pense que cette bande de vieux bateaux a atteint ses limites, les hommes et femmes en pantalon rouge (les volontaires) montrent du doigt la masse de vieux gréements.

Là les rangées de bateaux, qui brillent et scintillent côte à côte, grandissent chaque

année. Depuis vingt ans, différents thèmes se succèdent sur les quais et les places, mais ils ont tous un point commun: l’EAU .Ce sont vingt ans de labeur et de croissance à contre-courant.

Pourquoi n’avions-nous pas pressenti avant l’idée du festival ? Pourquoi tournions-nous le dos à notre passé maritime ? Et wablief (svp en Ostendais), préférerions-nous tout détruire plutôt que restaurer?

Imaginer de mettre à l’honneur notre patrimoine maritime, à Ostende, a permis à la ville et à ses habitants de se mettre en avant et d’en profiter.

« QU’AURIEZ-VOUS AIMÉ ÊTRE QUAND VOUS ÉTIEZ JEUNE ?
MARIN ? PIRATE ? MATELOT ? OU PLUTÔT AMIRAL ? »

« Qu’auriez-vous aimé être quand vous étiez jeune ? Marin ? Pirate ? Matelot ? ou plutôt Amiral ? Avec Ostende à l’Ancre, vous pouvez être tout cela ».Cette phrase a ouvert le premier programme d’Ostende à l’Ancre en 2000, qui débordait déjà d’enthousiasme et de surprises.

Ostende, qui a toujours eu de nombreuses richesses touristiques et culturelles, a enfin découvert son ADN nautique pour la première fois en 2000.

Pas immédiatement, mais progressivement. Et de quoi s’agit-il ?

De l’atmosphère bien sûr, mais aussi d’un supplément d’âme, qui pénètre dans la conscience.

Aujourd’hui, si vous faites un sondage, personne ne vous dira que le monde maritime loge dans la partie supérieure de notre cerveau.

Et pourtant, année après année, Ostende à l’Ancre a prouvé que le grand public accro au football, au cyclocross et aux jeux vidéo, ressent quelque chose en voyant ces vieux bateaux bichonnés par leurs propriétaires.

On a tous un peu de sel marin dans notre sang.

Qui ne rêve pas de voyages aventureux vers des destinations éloignées?

Ostende à l’Ancre signifie beaucoup pour notre conscience nautique et collective.

Grâce à un festival sans prétention et non commercial, l’attention pour le patrimoine maritime est devenue naturelle, tant pour le grand public que pour les chantiers, les musées, les sites nautiques, les équipages et les services nautiques et maritimes.

PARI REUSSI !!!!!