Lancement du R.V Belgica

Le 11 février, le nouveau navire de recherche RV Belgica a été lancé aux chantiers navals Freire à Vigo (Espagne). Des représentants des trois entités étaient présents à la cérémonie et ont souligné la nécessité d’un nouveau Belgica. La cérémonie de lancement a été rehaussée par la Musique de la marine espagnole. La construction du navire de recherche océanographique résulte d’une collaboration entre BELSPO (Office fédéral de la politique scientifique), KBIN (Institut royal des sciences naturelles) et la Défense.
L’actuel et le nouveau Belgica sont des navires indispensables tant pour la recherche scientifique maritime que pour les activités de surveillance en mer du Nord. Avec cette nouvelle plate-forme, les clients finaux disposeront d’un navire neuf et plus grand que le précédent. Ce navire leur permettra d’opérer en dehors du champ d’application de l’actuel Belgica. Cela permettra au nouveau navire de mieux répondre aux thèmes de recherche liés à des questions sociétales importantes telles que la “blue growth” et la “blue economy”.
En outre, le changement climatique rend nécessaire l’étude des écosystèmes en eaux profondes et l’impact de l’exploitation humaine, telle que l’exploitation minière en eaux profondes, sur l’environnement.
Le nouveau Belgica sera également une plate-forme importante pour la formation des futurs chercheurs et spécialistes du milieu marin. Chaque année, 150 étudiants universitaires s’embarqueront pour apprendre les différentes techniques de relevé de mesures en mer. Ce personnel hautement spécialisé est indispensable pour les différentes compagnies maritimes en Belgique. La nécessité d’un tel navire de recherche est reconnue non seulement par les universités mais aussi par les centres de formation à la navigation civile.
Pour la mise en service opérationnelle, un programme constructif sera appliqué et les armateurs du Belgica s’efforceront d’obtenir un programme de navigation de 180 à 200 jours au cours des deux premières années. A partir de 2023, il y aura un passage possible à un programme de 300 jours avec un équipage de la Marine composé de deux équipes !
Le ministère de la défense fournira déjà trois membres d’équipage spécialisés (commandant, premier officier et navigateur). Son port d’attache sera la base navale de Zeebrugge, où la marine fournira non seulement un lieu d’amarrage, mais sera également responsable de l’exploitation du navire.

Spécifications:
Longueur: 71,40 m
Largeur: 16.80m
Tirant d’eau: 4,80 m…

Texte : Saint Hubert du bassin

Photos : Jorn Urbain