Ouverture du chantier naval « Watson » pendant Ostende à l’ancre

Le chantier naval qui s’occupe avec l’association « Restart », de la restauration du bateau de sauvetage d’Ostende « Watson 3 », ouvrira ses portes du 19 au 22 mai à l’occasion d’Ostende à l’Ancre.

Le chantier naval est situé Stapelhuisstraat, à seulement 750 mètres de la gare d’Ostende. Pour y accéder, il est recommandé de passer par l’avenue de Naeyer en direction du Hangar 1.

 

Au Programme :

  • Visites guidées du chantier
  • Exposition sur l’histoire des Watson
  • Exposition « sauvetage en mer et science » où vous pourrez apprendre,  pourquoi verser de l’huile sur les vagues calme la mer ? ou comment fonctionne un tube ? et bien plus encore…
  • Bar

Tous les jours :

  • 11 h à 12 h : apéritif concert
  • 12h00 à 17h00 : dégustation de moules d’Ostende
  • 18:00 – 19:00 : Présentation
    • Jeudi : Roland Desnerck présentera le langage des poissons
    • Vendredi et samedi : Doris racontera des opérations de sauvetage historiques, des histoires qui finissent bien et d’autres un peu moins bien.

Histoire du Watson 3 :

Le 12 juillet 1948, le canot de sauvetage Watson 3 est lancé à Ostende. Au même moment, d’autres canots de sauvetage du même type (Watson) sont aussi mis à l’eau à Nieuwpoort et à Zeebrugge.

Le bateau de sauvetage Watson 3 a effectué plus de 1 200 sauvetages depuis Ostende jusqu’à sa mise hors service en 1980. L’équipage a toujours été fourni par les autorités maritimes.

« Watson » est le nom de l’ingénieur qui a développé ce type de bateau insubmersible : le canot de sauvetage contient 300 boîtes hermétiques spécifiques pour assurer la flottabilité.

De plus, c’était l’un des derniers canots de sauvetage dont la timonerie était encore à l’arrière, ce qui peut donner l’impression de voir la forme d’un voilier.

En 1980, le navire a été retiré du service et il a été exposé au Musée de la pêche de Koksijde.

Ensuite, il a été déplacé vers l’ASBL Archonaut de Bruges pour y être restauré dans le cadre d’un contrat social. En raison de circonstances particulières, la restauration ne s’est jamais produite.

Lorsque le bateau a dû quitter Bruges en 2019, l’organisation à but non lucratif « Restart » a tout fait pour ramener le navire dans son port d’attache à Ostende. Il est maintenant amarré à côté du Hangar 1, un nouveau hangar spécialement construit en 2021 pour la restauration.

Une inspection effectuée par Monumentenwacht a révélé que le navire était en moins bon état que prévu. « Il y a des dégâts sur le pont, sur la coque et dans la cabine ». De même, de nombreux éléments spécifiques au navire : comme les compas, le volant ou l’ancre, semblent avoir disparu.

L’organisation à but non lucratif « Restart » met donc tout en œuvre pour que ce navire soit prêt à naviguer. Un projet passionnant à ne surtout pas sous-estimer.